0

Retour en Afghanistan

Alors que la violence incessante en Irak fait la une de la presse à travers le monde, l’Afghanistan se bat encore pour établir la paix. Le parlement du pays est aux mains des seigneurs de guerre, le trafic de drogue s’épanouit et la violence ne fait qu’augmenter.

Cette semaine, certains dirigeants auront l'occasion d'infléchir la situation et de lui donner un nouveau tour, plus optimiste, lors de leur rencontre à Londres pour le développement d’un nouvel accord avec l’Afghanistan. Cet accord prend appui sur l’accord de Bonn de 2001, qui a permis de mettre en place un cadre démocratique pour l’Afghanistan, laissant beaucoup de choses à définir pour remédier à l’héritage tragique de ce pays déchiré par les guerres.

Le besoin d’une attention renouvelée à l’égard de l’Afghanistan n’a jamais été aussi important. Des années de négligence doublée d’interventions étrangères ont laissé le pays en ruine, et le monde entier en ressent les secousses. Il est de l’intérêt de tous aujourd’hui d’aider à la reconstruction de l’Afghanistan.

Le trafic de drogue démontre très bien les effets prolongés de l'instabilité intérieure. On estime que l’an dernier la valeur de la drogue produite en Afghanistan, le plus grand fournisseur mondial d’opiacées, a atteint 25 % du PIB.