man robot Anton Novoderezhkin\TASS via Getty Images

En route vers la servitude avec l’intelligence artificielle ?

LONDRES – Les enquêtes, partout dans le monde, montrent que les gens veulent des emplois stables. En même temps, ils ont toujours rêvé d’une vie libérée du labeur. L’« essor des robots » a rendu palpable les tensions entre ces deux désirs.

Les estimations des pertes d’emplois imputables à l’automation dans un avenir proche vont de 9 % à 47 %, et les emplois deviennent eux-mêmes encore plus précaires. Mais l’automation porte aussi en elle la promesse d’une libération de la plupart des formes de travail obligatoire, avec la possibilité de faire advenir à la réalité l’extraordinaire prédiction d’Aristote, selon laquelle tout le travail nécessaire sera un jour réalisé par des « esclaves mécaniques », laissant les humains libres de mener une « vie bonne ». Ainsi la question des temps anciens est-elle à nouveau soulevée : les machines sont-elles une menace pour les humains ou un moyen d’émancipation ?

En principe, la contradiction ne va pas de soi. En automatisant une part du labeur humain, on devrait permettre aux gens de travailler moins pour être payés plus, comme cela s’est produit depuis la révolution industrielle. Les heures de travail ont diminué et les revenus réels ont augmenté, alors même que la population mondiale a été multipliée par sept, grâce à la productivité accrue d’un travail recevant le concours de la machine. Dans les pays riches, la productivité – la production par heure travaillée – est vingt-cinq fois plus élevée qu’elle ne l’était en 1831. Le monde s’est constamment enrichi alors que les heures de travail humain nécessaires à la production de cette richesse se réduisaient.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/X2eNURb/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.