0

Athènes, Chine

PEKIN – Alors qu'une partie de la planète se débat avec les répercussions de la crise financière et de la crise des dettes souveraines maintenant émergeantes, le Chine risque quant à elle la surchauffe et/ou une bulle des actifs.

Beaucoup d'éléments poussent la Chine dans cette direction. L'un des plus préoccupants est le même que celui qui a alimenté la crise de la zone euro : une dette publique qui prolifère. Si dans la zone euro c'est la dette souveraine des pays membres qui est à l'origine du problème, en Chine ce sont les emprunts réalisés par les autorités locales.

Dans la zone euro, la dette a pour causes fondamentales un système de protection social engorgé (notamment en raison du nombre grandissant de retraités) et le ralentissement économique provoqué par la crise financière. En Chine, elle est due aux emprunts de plus en plus importants réalisés par les responsables locaux pour maintenir un taux de croissance à deux chiffres dans leur région.

Il n'est donc pas étonnant de trouver des points communs entre la Chine et la zone euro. La dette se creuse chaque fois que le montant des dépenses dépasse celui de l'épargne. Plus précisément, les pays les plus endettés de la zone euro et les provinces chinoises ont trop dépensé dans une monnaie unique.