VCG/ Getty Images

Mettre fin à la rareté des données en Asie

MANILLE – La plupart des régions d’Asie sont en proie à une canicule étouffante et à la pire sécheresse depuis plusieurs décennies. Des millions de personnes manquent d’eau et de vivres, les menant parfois à une mort certaine ou leur faisant perdre leur gagne-pain, leurs récoltes et leurs élevages. Puisque les pénuries d’eau grèvent la productivité, réduisent la production d’électricité des centrales hydrauliques et rognent dans les exportations de denrées alimentaires, les économies ne peuvent qu’en pâtir.

Pour remédier à cette situation, il nous faut implorer les cieux, mais d’une tout autre façon. Il est certain que le retour des précipitations serait le bienvenu, mais il s’agit plutôt d’invoquer un instrument, permettant de parer aux conditions météorologiques extrêmes, sur lequel nous avons une certaine maîtrise à savoir, les satellites.

Il est fort probable que les conditions météorologiques extrêmes accablant l’Asie ne disparaîtront pas de sitôt. La sécheresse qui sévit en ce moment provient en partie d’un épisode El Niño anormalement prononcé qui réchauffe l’océan Pacifique depuis le milieu de 2015. Selon les prévisions, les épisodes d’El Niño seront plus fréquents et plus intenses pour le siècle à venir, suivant les répercussions des changements climatiques. Les problèmes déjà graves de l’Asie en matière d’approvisionnement en eau ne feront que s’empirer, ce qui devient un phénomène particulièrement inquiétant dans les villes, vu le rythme accéléré d’urbanisation. La population urbaine de la région est appelée à doubler, à un niveau de 3,2 milliards d’habitants, d’ici 2050, où presque les trois quarts de sa population totale pourraient devoir vivre en condition permanente de stress hydrique.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/NuYD45J/fr;