0

Présidentielle américaine : cinq questions sur l'Asie

NEW YORK – Au cours de ce qui est l'une des plus longues campagnes présidentielles de toute l'Histoire américaine, aucun des deux partis n'a traité d'un problème crucial : comment les USA peuvent-ils accorder leurs préoccupations de politique intérieure à un marché mondial de plus en plus concurrentiel ?

Autant sur place qu'à l'étranger, on ne peut ignorer l'ampleur du changement qui balaye la planète, notamment l'Asie. L'économie américaine en arrive à l'étape finale d'un bouleversement d'ampleur sismique qui fait basculer son socle de l'industrie vers les services. La Chine et l'Inde sont dans une phase ascendante, tandis qu'à travers l'Asie, les musulmans veulent avoir un rôle plus important sur la scène internationale.

Néanmoins, tant Hillary Clinton et Barack Obama, les candidats à la présidence du parti démocrate, que John McCain, le candidat du parti républicain, n'abordent ce sujet que sur la pointe des pieds. Au lieu de cela, ils se limitent en politique étrangère à d'interminables débats sur la guerre en Irak et en Afghanistan et l'opportunité de l'accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Cette situation est inacceptable pour tout Américain préoccupé par l'avenir. Le prochain président des USA doit indiquer clairement comment il va préparer l'Amérique du 21° siècle à faire face à un monde dans lequel les problèmes locaux sont liés au développement global de la planète, dans lequel les tendances mondiales ont des conséquences locales et dans lequel l'autorité de l'Amérique sur la scène internationale risque d'être menacée par la montée en puissance de l'Asie.