Le début de l’ère Thaksin en Asie ?

Le départ de Lee Kuan Yew à Singapour et de Mahathir Mohamad en Malaisie a privé l’Asie du Sud-Est de ses principaux dirigeants. Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra peut-il combler ce vide ?

Plusieurs mesures audacieuses en politique étrangère – le Dialogue pour la coopération en Asie, la Stratégie de coopération économique pour le développement des pays continentaux d’Asie du Sud-Est, et l’octroi par les Etats-Unis du statut d’“allié majeur non-OTAN” – ont projeté Thaksin sur la scène internationale pendant son premier mandat. Après des violences l’année dernière dans le sud du pays, à majorité musulmane, la victoire écrasante de son parti, le Thai Rak Thai (TRT) en février dernier a redonné un nouveau souffle à ses ambitions régionales.

Le TRT ayant obtenu plus de 75 % des sièges à la chambre basse du parlement, Thaksin est désormais politiquement invincible. Il est le premier dirigeant thaï à avoir achevé un mandat de quatre ans, pour être ensuite réélu et présider un gouvernement d’un seul parti. Sa domination de la vie politique thaïlandaise est sans précédent, et sa forte popularité face à un électorat inconstant est sans égal.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/0TEBNfs/fr;