Le début de l’ère Thaksin en Asie ?

Le départ de Lee Kuan Yew à Singapour et de Mahathir Mohamad en Malaisie a privé l’Asie du Sud-Est de ses principaux dirigeants. Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra peut-il combler ce vide ?

Plusieurs mesures audacieuses en politique étrangère – le Dialogue pour la coopération en Asie, la Stratégie de coopération économique pour le développement des pays continentaux d’Asie du Sud-Est, et l’octroi par les Etats-Unis du statut d’“allié majeur non-OTAN” – ont projeté Thaksin sur la scène internationale pendant son premier mandat. Après des violences l’année dernière dans le sud du pays, à majorité musulmane, la victoire écrasante de son parti, le Thai Rak Thai (TRT) en février dernier a redonné un nouveau souffle à ses ambitions régionales.

Le TRT ayant obtenu plus de 75 % des sièges à la chambre basse du parlement, Thaksin est désormais politiquement invincible. Il est le premier dirigeant thaï à avoir achevé un mandat de quatre ans, pour être ensuite réélu et présider un gouvernement d’un seul parti. Sa domination de la vie politique thaïlandaise est sans précédent, et sa forte popularité face à un électorat inconstant est sans égal.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/0TEBNfs/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.