0

Les réserves de pétrole s'épuisent-elles (encore) ?

Les prix du pétrole ont désormais largement dépassé les 50 dollars le baril, en partie suite à des bouleversements de l'offre à court terme, comme lors du conflit en Irak, des conflits de travail au Nigeria, du désaccord entre la Yukos Oil et le gouvernement russe, et des récents ouragans en Floride. Les prix du pétrole peuvent chuter une fois que ces bouleversements se seront dissipés, mais les effets spéculatifs pourraient les maintenir relativement élevés, affaiblissant ainsi l'économie mondiale et faisant baisser les marchés des valeurs mobilières.

Même une hausse temporaire des prix du pétrole peut avoir des effets sur le long terme en raison des réactions sociales qu'ils engendrent. Des prix du pétrole élevés alimentent le débat public sur l'avenir des prix du pétrole. Les conclusions d'un débat public ne peuvent jamais être connues avec certitude, mais il y a de grandes chances pour qu'elles amplifient des histoires qui risquent d'augmenter davantage les prix du pétrole. Les experts peuvent soutenir que des facteurs d'offre à court terme ont causé les récentes envolées des prix, mais les augmentations des prix rendront néanmoins crédibles les histoires plus effrayantes sur le long terme.

L'histoire effrayante qui est actuellement amplifiée concerne le monde en voie de développement, notamment la Chine et l'Inde, pays dont la croissance économique rapide et l'absence de restrictions sur les émissions conformément au Protocole de Kyoto sont considérés comme créant des demandes de pétrole insatiables. L'histoire part de l'hypothèse que les réserves mondiales de pétrole s'épuiseront plus vite que nous ne le pensons au fur et à mesure que ces milliards d'individus poursuivent leurs rêves de grandes maisons et de véhicules de sport utilitaires. Est-ce plausible ?

Il est certain que la Chine, l'Inde et d'autres pays émergents se développent rapidement. Mais les experts ont du mal à préciser les implications sur le long terme pour le marché de l'énergie. Trop de facteurs demeurent flous : le taux de croissance de la demande d'énergie de ces pays, les découvertes de nouvelles réserves de pétrole, les développements des technologies permettant de réduire la consommation de pétrole et le remplacement définitif du pétrole par d'autres sources d'énergie.