iPhone

Apple contre le FBI

VIRGINIA BEACH – Le refus d'Apple de déverrouiller l'iPhone lié à l'attaque des extrémistes de San Bernardino en Californie en décembre dernier a déclenché une polémique publique entre le Ministère américain de la Justice et le FBI. Cette controverse a des implications considérables pour la protection des données dans le monde entier. Mais cette affaire est plus délicate qu'il n'y paraît.

Ayant fait partie pendant une longue période de la Communauté du renseignement des États-Unis, je pense que le FBI a déjà accès à l'iPhone de Syed Rizwan Farook. C'est un ancien modèle d'Apple utilisant une technologie qui a déjà été mise en défaut dans d'autres contextes.

Pourtant la demande du FBI à Apple a un autre aspect étrange : pour quelle raison le gouvernement des États-Unis doit-il s'abaisser à ouvrir un débat public sur cette question ? Le FBI est la plus puissante organisation de police du pays et Apple sera en fin de compte obligé de se plier à sa demande. (Pour dissiper toute ambiguïté, je détiens des actions Apple.)

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/WfLA3fc/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.