3

Le pic de l'APEC

BRISBANE – La signification du sommet de l'APEC (Sommet pour la coopération Asie-Afrique) qui a lieu actuellement à Pékin ne tient pas tant au programme officiel qu'aux discussions informelles du président chinois Xi Jinping avec le président américain Barack Obama et avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Ces relations bilatérales jouent un rôle essentiel pour la sécurité de l'Asie de l'Est à un moment où la stabilité géostratégique à long terme de cette région est remise en question.

La région Asie-Pacifique inclut un groupe de pays qui participent à la mondialisation rapide du 21° siècle tout en héritant des tensions nationalistes issues du 19° siècle. Cette contradiction a des répercussions pour le reste du monde, car la région compte pour 60% de la production mondiale. C'est l'Asie qui va déterminer la direction que va prendre le monde sur le plan économique.

Or il y a de nombreux conflits territoriaux non résolus sur ce continent. Il est l'épicentre de tensions sous-jacentes liées à la montée en puissance de la Chine et à ses conséquences pour les USA, qui étaient incontestablement la grande puissance dans la région depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Or, nombre de conflits territoriaux actuels dans la région opposent la Chine à des alliés des USA.

Plus largement, les sujets de conflits sont multiples : la division de la péninsule coréenne, les conflits territoriaux entre la Russie et le Japon, entre la Chine et la Corée, entre la Chine et le Japon, la situation de Taiwan qui est quelque chose d'unique, les revendications territoriales en mer de Chine méridionale qui impliquent la Chine, les Philippines, l'Indonésie, Brunei, la Malaisie, le Vietnam et Taiwan. Il faut aussi compter avec les conflits frontaliers de longue date entre la Chine et l'Inde et entre l'Inde et le Pakistan, un allié de la Chine.