L'impératif Zéro Émission

DAVOS – Notre planète se réchauffe dangereusement. Et comme l'indique clairement le rapport 2013 du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), il est très probable que nos émissions de dioxyde de carbone du demi-siècle passé en soient la cause. Si nous voulons éviter la catastrophe, il nous faut une approche plus ferme sur le réchauffement de la planète. À la différence de la récente crise financière, il n'y a aucune option de renflouement pour le climat de la terre.

Il y a trois ans, à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP 16) de Cancún, les pays ont convenu de réduire leurs émissions d'ici 2020 à un niveau qui éviterait à la température mondiale moyenne de monter de plus de 2°C au-delà des niveaux préindustriels. Cependant les évaluations de l'ONU montrent que les tendances actuelles ne placeraient le monde qu'à 25% ou 50% de cet objectif.

C'est pourquoi j'invite tous les gouvernements à se montrer plus ambitieux et à viser zéro émission nette de combustibles fossiles pour la deuxième moitié de ce siècle. Il ne faudra rien de moins qu'une transformation globale de l'économie de l'énergie pour y parvenir.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/BZeCXYI/fr;