Défi climatique autour du roi charbon

WASHINGTON, DC – Le charbon se démarque comme l’un des principaux sujets de conversation abordés par les Nations Unies dans le cadre des négociations autour du changement climatique qui se tiennent actuellement à Varsovie – et à juste titre. Il s’agit en effet d’une problématique sur laquelle il appartient au monde de se pencher.

Les dernières conclusions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ont révélé que nous épuisions trop rapidement notre « budget » carbone – à savoir la quantité de CO2 que nous pouvons nous permettre d’émettre tout en conservant une chance raisonnable de limiter le réchauffement climatique à 2º Celsius. Selon le GIEC, la possibilité de maintenir en dessous de ce seuil l’accroissement de la température mondiale enclenchée depuis l’ère préindustrielle – point de non-retour reconnu et au-delà duquel le changement climatique pourrait bien commencer à échapper à tout contrôle – exigerait que le monde n’émette plus qu’environ 1 000 gigatonnes de carbone (GtC). Or, en 2011, plus de la moitié de cette quantité avait d’ores et déjà été émise. À moins que nous parvenions à nous extraire de comportements d’une telle intensité carbonique, notre budget restant en la matière devrait être épuisé en une trentaine d’années.

Lorsqu’il est question de déterminer la quantité d’émissions de CO2 acceptable, le charbon explose tous les budgets. Cette semaine, un groupe réunissant 27 éminents scientifiques, représentant les principaux continents, a publié une déclaration conjointe expliquant que la combustion de l’ensemble des réserves de combustibles fossiles connues générerait environ 3 800 gigatonnes de CO2, soit 1 053 GtC, le charbon en représentant à lui seul plus de la moitié. Autrement dit, si le monde procédait à la combustion de l’ensemble de ses réserves en charbon connues, en recourant aux technologies actuelles, il serait probable que l’augmentation de la température globale dépasse largement les 2ºC.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/583Eozi/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.