0

Une paix incertaine au Soudan

STANFORD – Enfin, les Etats-Unis se sont impliqués. Le président Barack Obama a envoyé le sénateur John Kerry au Soudan avec une proposition de paix entre le Nord et le Sud du pays. C’est un grand pas en avant pour éviter un bain de sang comme celui qui fit plus de 2 millions de morts au cours de la guerre civile de 20 ans entre les deux parties de ce pays, qui n’a pris fin qu’en 2005 – et qui menace aujourd’hui de se rallumer.

Au cours des derniers mois, Obama a intensifié son engagement et celui de membres hauts placés de son administration en faveur d’une stratégie de paix pour le Soudan. En son nom, Kerry a présenté un ensemble de propositions qui devrait permettre de sortir d’une impasse qui a placé le Nord et le Sud à un carrefour dangereux.

Nous avons rédigé un mémorandum qui donne les grandes lignes de ce qu’un accord de paix au Soudan pourrait être. Si vous êtes intéressés par les détails d’un éventuel accord de paix – et des actions que vous pouvez entreprendre pour le soutenir, allez sur www.sudanactionnow.org.

Il n’y a pas de temps à perdre. Le 9 janvier 2011, la population du Sud-Soudan se prononcera par référendum sur son autodétermination par rapport au Nord. La très probable séparation du Soudan en deux États signifie que le Sud détiendra les trois-quarts des réserves pétrolières connues du Soudan et que des millions de civils seront à nouveau directement placés sur le chemin de la guerre.