Une taxe sur l’énergie pour l’Europe

La désastreuse guerre en Irak de George W. Bush a mis l’Europe dans une situation difficile. Les États-Unis ont longtemps été les protecteurs de l’Europe. Aujourd’hui, à cause d’une guerre dans laquelle elle ne voulait jouer aucun rôle, l’Europe voit sa sécurité mise en danger.

Le chaos en Irak a rendu l’Iran plus fort – et c’est un pays bien plus dangereux pour l’Europe que l’Irak ne l’a jamais été. En outre, pendant que les États-Unis s’enlisaient en Irak, le président russe Vladimir Poutine a ressuscité des méthodes brutales dignes des Soviétiques. La Russie aurait-elle sinon osé menacer de rediriger ses missiles nucléaires sur des villes européennes ?

Bush a non seulement détruit le plus formidable ennemi de l’Iran et embourbé l’armée américaine dans une cause désespérée, mais il a aussi permis l’enrichissement de l’Iran et de la Russie, aux ressources abondantes, en poursuivant une guerre qui a fait flamber les cours de l’énergie. Des prix du brut élevés permettent à l’Iran de construire plus facilement des armes nucléaires et à la Russie d’utiliser le chantage énergétique pour menacer l’Europe.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/qPnCCbN/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.