0

Un agenda pour le G7

Cet mois, les leaders du G7 vont se réunir à Gênes notamment pour discuter du ralentissement de l'économie mondiale. Ils féliciteront probablement la Réserve fédérale américaine pour sa réaction énergique, mais sans toutefois faire allusion à sa responsabilité dans le déclenchement de ce ralentissement Ils évoqueront la situation en Europe, mais ne critiqueront pas la Banque centrale européenne. Le Japon va promettre une fois de plus de lancer des réformes structurelles, avec plus de crédibilité que jamais, et les leaders du G7 ne vont pas s'étendre sur le fait que les conséquences à court terme de ces réformes risquent d'être négatives, surtout si on les lance rapidement et sans autre précaution