Fighting AMR Media for medical/Getty Images

Les moyens de combattre la résistance antimicrobienne

ZURICH –  Il y a deux semaines, les dirigeants du G20 se sont engagésà coopérer pour s’attaquer à l’une des menaces les plus urgentes et troublantes de menaces à la sécurité : la résistance antimicrobienne (RAM) — un adversaire virulent en pleine mutation contre lequel l’arsenal thérapeutique conventionnel est impuissant.

Le danger est simple : les bactéries et les autres microbes deviennent résistants aux médicaments sur le marché à une cadence plus rapide que la création de nouveaux médicaments. Chaque année, les microbes résistants aux médicaments causent le décès d’environ 700 000 personnes dans le monde entier – plus de trois fois le bilan annuel des victimes de conflits armés.

En 2016, un comité spécial commandé par le gouvernement britannique a prédit que d’ici 2050, pas loin de dix millions de personnes de plus décéderont chaque année d’une infection causée par des microbes résistants aux médicaments. La RAM pose aujourd’hui un danger évident qui menace chaque habitant de la planète. Si nous ne nous attaquons pas au problème de front, nous pourrions revenir à un monde où il est courant pour les gens de mourir d’infections bénignes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/lOBQ3p2/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.