Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

​President Franklin D. Roosevelt​ signs the Gold Bill (also known as the Dollar Devaluation Bill) ​ Bettmann/Getty Images

Endettement : quand la Cour suprême Etats-Unis justifiait le non-respect d'un contrat

LOS ANGELES – "L'Etat fédéral n'a jamais été en défaut de payement", c'est un mythe répandu concernant les USA. Chaque fois que le Congrès discute du plafonnement de la dette, les hommes politiques et les journalistes ressortent cette idée communément admise : les USA respectent leurs créanciers.

Or, c'est faux. Il fut une époque où les USA se comportaient davantage en "république bananière" qu'en pays avancé. Ils restructuraient leurs dettes de manière unilatérale et rétroactive. Peu de gens se souviennent de cette période difficile de l'histoire économique du pays ; elle recèle cependant des leçons qui pourraient être précieuses pour les dirigeants d'aujourd'hui.

En avril 1933, essayant d'éviter à la Grande dépression, le président Franklin Roosevelt voulait retirer les USA du système monétaire basé sur l'étalon-or et à dévaluer le dollar. Mais ce n'était pas aussi simple à réaliser qu'il ne le croyait. A cette époque, la plupart des contrats de prêt comportaient une clause stipulant que le remboursement devait se faire dans le cadre de l'étalon-or (la gold clause). Cette clause introduite durant la guerre de Sécession visait à protéger les investisseurs contre le risque d'inflation.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/AHfIMNkfr;
  1. wei22_FABRICE COFFRINIAFP via Getty Images_WTOredlight Fabrice Coffrini/AFP via Getty Images

    How to Revive the WTO

    Shang-Jin Wei & Xinding Yu

    The World Trade Organization’s appellate body is under threat not from China, but from the United States, which is blocking the appointment of new judges to the panel. Reviving the WTO will require changes to the organization's rules – but killing its dispute-settlement system is not the solution.

    0
  2. ghosh16_Yawar NazirGetty Images_indiakashmirmuslimwoman Yawar Nazir/Getty Images

    The Rape of India’s Soul

    Jayati Ghosh

    India’s rapid descent into xenophobia, violence, and irrationality has an important economic dimension, but it takes politicians to channel these emotions into nationalism, and to embolden the nationalists to commit violence. Now that the BJP has done so, is it able – or willing – to exorcise the many demons it has unleashed?

    10