16

Insultes à Churchill

NEW YORK – Un buste en bronze de Winston Churchill, en place à la Maison Blanche depuis les années 1960, a été l'objet de bobards continus de la part de la droite à Washington. Une histoire raconte que lorsque le président Barack Obama a emménagé, il a rendu le buste à l'ambassade britannique, ce qui soi-disant signifiait sa haine de la Grande-Bretagne. En fait, Obama n’a rien fait de tel. Le buste se tient toujours à la Résidence de la Maison Blanche, là où il a toujours été, sauf pour une courte période sous la présidence de George W. Bush quand il a été réparé.

Néanmoins, Obama aurait peut-être bien fait de retirer le buste. Le culte de Churchill n'a pas été entièrement bénéfique pour les États-Unis. Trop de présidents américains se prennent pour les véritables héritiers de Churchill. Bush avait une copie du buste de Churchill, prêtée par Tony Blair, dans le bureau ovale. Il aimait à se présenter comme un « président de guerre », un « décideur » et un « grand leader », comme Churchill. Il avait un goût pour la tenue de combat. Et il a entraîné son pays dans une guerre très stupide.

Le copain britannique de Donald Trump, Nigel Farage, l'ancien chef du UK Independence Party, a suggéré que Trump devrait remettre le buste en bronze dans le bureau ovale. Trump a estimé que c'était une idée splendide.

Trump est la personnalité la moins appropriée pour se jeter dans le moule de Churchill. Pour peu qu’il ait une position cohérente sur quoi que ce soit, il est hostile à la plupart des choses que défendait Churchill. Sa posture de « l’Amérique d'abord », prenant ses distances avec les alliés occidentaux, est exactement le genre d'attitude contre laquelle Churchill et Franklin D. Roosevelt ont lutté afin de parvenir à contrer le Troisième Reich d'Hitler.