Farage in Trump Tower Yana Paskova/Getty Images

Insultes à Churchill

NEW YORK – Un buste en bronze de Winston Churchill, en place à la Maison Blanche depuis les années 1960, a été l'objet de bobards continus de la part de la droite à Washington. Une histoire raconte que lorsque le président Barack Obama a emménagé, il a rendu le buste à l'ambassade britannique, ce qui soi-disant signifiait sa haine de la Grande-Bretagne. En fait, Obama n’a rien fait de tel. Le buste se tient toujours à la Résidence de la Maison Blanche, là où il a toujours été, sauf pour une courte période sous la présidence de George W. Bush quand il a été réparé.

Néanmoins, Obama aurait peut-être bien fait de retirer le buste. Le culte de Churchill n'a pas été entièrement bénéfique pour les États-Unis. Trop de présidents américains se prennent pour les véritables héritiers de Churchill. Bush avait une copie du buste de Churchill, prêtée par Tony Blair, dans le bureau ovale. Il aimait à se présenter comme un « président de guerre », un « décideur » et un « grand leader », comme Churchill. Il avait un goût pour la tenue de combat. Et il a entraîné son pays dans une guerre très stupide.

Le copain britannique de Donald Trump, Nigel Farage, l'ancien chef du UK Independence Party, a suggéré que Trump devrait remettre le buste en bronze dans le bureau ovale. Trump a estimé que c'était une idée splendide.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/9HFr4Yu/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.