Farage in Trump Tower Yana Paskova/Getty Images

Insultes à Churchill

NEW YORK – Un buste en bronze de Winston Churchill, en place à la Maison Blanche depuis les années 1960, a été l'objet de bobards continus de la part de la droite à Washington. Une histoire raconte que lorsque le président Barack Obama a emménagé, il a rendu le buste à l'ambassade britannique, ce qui soi-disant signifiait sa haine de la Grande-Bretagne. En fait, Obama n’a rien fait de tel. Le buste se tient toujours à la Résidence de la Maison Blanche, là où il a toujours été, sauf pour une courte période sous la présidence de George W. Bush quand il a été réparé.

Néanmoins, Obama aurait peut-être bien fait de retirer le buste. Le culte de Churchill n'a pas été entièrement bénéfique pour les États-Unis. Trop de présidents américains se prennent pour les véritables héritiers de Churchill. Bush avait une copie du buste de Churchill, prêtée par Tony Blair, dans le bureau ovale. Il aimait à se présenter comme un « président de guerre », un « décideur » et un « grand leader », comme Churchill. Il avait un goût pour la tenue de combat. Et il a entraîné son pays dans une guerre très stupide.

Le copain britannique de Donald Trump, Nigel Farage, l'ancien chef du UK Independence Party, a suggéré que Trump devrait remettre le buste en bronze dans le bureau ovale. Trump a estimé que c'était une idée splendide.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/9HFr4Yu/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.