Joe Raedle/Getty Images

Une tragédie politique américaine

BERLIN – Les huit premiers mois au pouvoir du Président des États-Unis Donald Trump ont été marqués par une série d'événements politiques inquiétants. Mais Trump n'en est pas entièrement responsable. Sa présidence n'est que le dernier acte d'une longue tragédie politique.

Dans une perspective de politique étrangère, le problème a commencé dans les années 1990, lorsque les États-Unis ont dilapidé les dividendes de la paix après la Guerre froide. En ce qui concerne la politique intérieure, les échecs a commencé encore plus tôt : depuis Reagan dans les années 1980 jusqu'à l'Obamacare dans les années 2010, les grands projets politiques ont souvent promis beaucoup en ne donnant que de faibles résultats, tout en échouant à résoudre les problèmes sous-jacents.

Bien sûr, les responsables politiques américains sont rarement à court de noble rhétorique (voir la campagne de Ronald Reagan « Morning in America », ou le slogan de Barack Obama, « Yes, we can », sans oublier le refrain de Donald Trump « America First ». Et en commençant par John F. Kennedy, les Présidents ont comparé les États-Unis à « une cité bâtie au sommet d'une colline » censée servir d'exemple au reste du monde.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/m0TQFLi/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.