Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

lhatheway6_FabrikaCrGettyImages_rolleddollarrisinggraph FabrikaCr/Getty Images

L’étrange décennie de l’économie américaine

ZURICH – L’actuelle expansion économique des États-Unis est spectaculaire. Non seulement rivalise-t-elle avec le plus long record d’après-guerre, mais à la différence des précédentes périodes de croissance soutenue, elle n’a pas déclenché de véritable inflation. Les profits des entreprises atteignent des niveaux sans précédent. Les inégalités économiques aux États-Unis sont par ailleurs plus extrêmes aujourd’hui que jamais en un demi-siècle.

Chacun de ces constats uniques est paradoxalement lié à une étrangeté supplémentaire : en dépit d’une expansion globalement terne depuis 2009, le taux de chômage aux États-Unis a chuté bien en dessous de ce qu’aurait laissé prédire la seule croissance du PIB. Mais sans doute l’aspect le plus caractéristique de cette expansion surprenante longue d’une décennie, aspect qui contribue à expliquer les principales originalités de cette période, réside-t-il dans le faible niveau de croissance de la productivité.

Considérons tout d’abord le phénomène de l’emploi. Le recours à un modèle simple de corrélation entre chômage et croissance du PIB – de type loi d’Okun – indique que le taux de chômage a diminué d’un demi-point de pourcentage de plus chaque année au cours de cette expansion que l’histoire l’aurait suggéré. Depuis 2014, la croissance de l’emploi aux États-Unis dépasse de près d’un million d’emplois chaque année ce que la croissance du PIB aurait laissé présager.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/QmRabdWfr;
  1. roach111_westend61_getty images_shipping trade Westend61/Getty Images

    A Global Economy Without a Cushion

    Stephen S. Roach

    From 1990 to 2008, annual growth in world trade was fully 82% faster than world GDP growth. Now, however, reflecting the unusually sharp post-crisis slowdown in global trade growth, this cushion has shrunk dramatically, to just 13% over the 2010-19 period, leaving the world economy more vulnerable to all-too-frequent shocks.

    0