L’hypocrisie des Etats-Unis

Lors de la commémoration du 230e anniversaire de l’indépendance américaine le 4 juillet dernier, le président George W. Bush a relevé que les patriotes de la guerre d’indépendance estimaient que tous les hommes naissaient égaux et que leurs droits étaient inaliénables. Grâce à ces idéaux, affirma-t-il , les Etats-Unis « restent un flambeau d’espoir pour tous ceux qui rêvent de liberté et un exemple lumineux pour le monde de ce qu’un peuple libre peut accomplir ».

Dans le même temps, son administration maintenait en détention quelques 400 prisonniers à la base navale de Guantanamo Bay à Cuba. Certains d’entre eux y sont depuis plus de cinq ans. Aucun nuote a jamais été jugé.

Le mois dernier, une source tout à fait digne de confiance a confirmé que les prisonniers de Guantanamo souffraient de traitements pires que la détention indéterminée. Le FBI a publié des documents indiquant qu’un de leurs agents avait « à plusieurs reprises » vu des détenus « pieds et mains liés en position fœtale sur le sol », sans chaise, eau ou nourriture. Dans ces conditions, « la plupart avaient fait leurs besoins sur eux ». Ils avaient été laissés à croupir 18 heures, 24 heures ou plus.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/nsfNfxz/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.