3

Les trois déficits des USA

BERKELEY – Selon plusieurs rapports publiés depuis le début de l'année et auxquels on aimerait croire, la reprise économique des USA se confirme. Le rythme de la création d'emplois s'est accéléré, les indicateurs relatifs à la production industrielle et aux services se sont redressés et la consommation a augmenté plus tôt que prévu. Mais il faut y regarder de plus prés.

La croissance de la production reste anémique et l'économie des USA continue à être confrontée à trois déficits notables : celui de la création d'emploi, du montant des investissements et enfin celui du budget qui dure depuis longtemps. Et probablement aucun ne pourra être épongé en cette année d'élection présidentielle.

Même si le niveau de la production vient de dépasser celui du quatrième trimestre 2007, il est bien en deçà du niveau qui serait atteint si les ressources humaines et la capacité de production étaient utilisées à 100%. L'écart entre les deux est estimé à plus de 7% du PIB, soit plus de 1000 milliards de dollars.

Il correspond à plus de 12 millions d'emplois qu'il faudrait créer pour revenir à la situation de 2007 lors du pic économique et fournir un travail aux 125 000 nouveaux entrants sur le marché du travail chaque mois. Même si, comme on le prévoit généralement, le taux de croissance atteint 2,5% en 2012, la  création d'emplois restera insuffisante et se prolongera jusqu'en 2024.