0

L'Amérique doit reconsidérer sa politique en matière d'immigration

Un débat sur l'immigration commence au Sénat américain qui va discuter de plusieurs projets de loi. L'un d'eux, déjà adopté par la Chambre des représentants, est particulièrement odieux. Il prévoit la construction d'un mur tout au long de la frontière entre les USA et le Mexique et fait de l'entrée illégale aux USA un crime.

Le Sénat va aussi discuter d'un projet de loi cossigné par les sénateurs Edward Kennedy et John Mc Cain qui propose un renforcement de la surveillance aux frontières, un statut de travailleur temporaire qui offre une possibilité d'accès à la résidence et à la citoyenneté et la régularisation des sans-papiers. Une autre proposition exige de tout clandestin souhaitant régulariser sa situation, qu'il retourne dans son pays d'origine pour y attendre une réponse. Cela relève de la pure rhétorique, car il est difficile d'imaginer un Mexicain qui est déjà aux USA retourner volontairement à Zacatecas par exemple, pour y attendre patiemment un nouveau visa. Le président Bush évite systématiquement cette question depuis qu'il s'est engagé personnellement sur un accord relatif à l'immigration avec le Mexique lorsqu'il a rendu visite au président Fox à Guanajuato il y a cinq ans.

La proposition de compromis d'Arlen Specter, le président de la commission judiciaire du Sénat. est peut-être la plus intéressante. Elle allie le renforcement de la sécurité aux frontières avec un statut de travailleur temporaire non renouvelable d'une durée de six ans, sans possibilité d'accéder au statut de résident. Il permettrait néanmoins aux immigrés clandestins de rester aux USA avec un nouveau statut de "non-immigrant". On ne sait pas encore si ce dernier statut permettra ou pas d'accéder à la résidence et à la citoyenneté ; cette question est peut-être éludée par raison tactique, de manière à éviter de débattre pour savoir s'il s'agit d'une forme d'amnistie déguisée (ce que c'est heureusement dans une certaine mesure).

Mais quelque chose manque au débat, c'est le contexte de l'Amérique latine. Il y a eu une époque où le flot migratoire vers l'hémisphère nord venait seulement du Mexique et des Caraïbes. La situation a changé d'abord dans les années 1980, lorsque des guerres civiles en Amérique centrale ont incité des centaines de milliers de migrants à traverser le Mexique pour rejoindre les USA, et ensuite dans les années 1990, quand les gens ont fui la violence en Colombie, au Venezuela, au Pérou et en Equateur, à la recherche d'un avenir meilleur.