hsieh3_STRAFP via Getty Images_semiconductor china

Contrarier la politique industrielle chinoise est contreproductif

CHICAGO – Les dirigeants politiques américains tentent depuis longtemps de contrarier la politique industrielle chinoise. Et ils semblent aujourd’hui avoir décidé qu’en la matière, la meilleure option était de l’imiter. Mais leur stratégie révèle une profonde incompréhension du problème particulier posé par la Chine, caractérisé par l’alliance d’un régime autoritaire et d’une économie de marché dynamique. 

Des millions d’entreprises chinoises, parmi lesquelles certaines des plus innovantes au monde, se voient régulièrement mobilisées au service des objectifs politiques du régime – au titre du contrat de mariage sans précédent entre les entreprises privées à l’avant-garde de leur secteur et l’État-parti léniniste. Les pays occidentaux ne peuvent se calquer sur cette organisation et ne devraient pas tenter de le faire. Mais la politique économique élaborée par les États-Unis pour répliquer à la Chine souffre d’importants défauts de conception.

Ainsi les États-Unis veulent-ils limiter les aides allouées en Chine aux entreprises publiques, alors que ces aides, tout laisse l’entendre, privent les entreprises privées chinoises d’une part de leurs ressources. Le véritable défi lancé aux États-Unis vient de sociétés privées comme Huawei et Alibaba, qui produisent des biens dont sont friands les consommateurs américains. Il ne vient pas des entreprises publiques comme le constructeur aéronautique COMAC, qui n’a jamais réalisé de bénéfices et, surtout, qui a empêché l’émergence en Chine d’un acteur privé comparable à Boeing.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/mJFQfe9fr