Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

perthes22_Getty Images_iranflagbritishoiltanker Getty Images

Jeu dangereux entre les États-Unis et l’Iran

BERLIN – À l’heure où les États-Unis et l’Iran se font face dans le golfe Persique, un conflit asymétrique risque d’échapper à tout contrôle. À moins qu’intervienne le reste du monde, le jeu dangereux auquel se livrent actuellement les deux puissances pourrait bien aboutir à une confrontation directe.

L’escalade a pour l’essentiel débuté en mai 2018, lorsque les États-Unis ont annoncé se retirer de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, et rétablir des sanctions qui n’ont cessé depuis d’être alourdies dans le cadre d’une stratégie de « pression maximale » qui a mis à mal les transactions commerciales de l’Iran avec les pays du monde, fortement impacté les revenus pétroliers, engendré une dévaluation monétaire, et plongé l’économie dans la récession.

L’Iran n’étant pas en capacité de riposter dans la même mesure que l’Amérique, il lui a fallu se montrer créative. Le pays a tout d’abord exercé une pression sur les alliés européens des États-Unis – France, Allemagne, Royaume-Uni, et Union européenne dans son ensemble – en les appelant à intervenir pour préserver les avantages dont l’Iran était supposée bénéficier en vertu du Plan d’action global conjoint, intitulé officiel de l’accord de 2015.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/JwYrecafr;
  1. pisaniferry106_Mark WilsonGetty Images_phase one agreement trump china  Mark Wilson/Getty Images

    Explaining the Triumph of Trump’s Economic Recklessness

    Jean Pisani-Ferry

    The Trump administration’s economic policy is a strange cocktail: one part populist trade protectionism and industrial interventionism; one part classic Republican tax cuts skewed to the rich and industry-friendly deregulation; and one part Keynesian fiscal and monetary stimulus. But it's the Keynesian part that delivers the kick.

    4
  2. yu49_ShengJiapengChinaNewsServiceVCGviaGettyImages_G20trumpjinpingshakehands Sheng Jiapeng/China News Service/VCG via Getty Images

    PS Say More: Keyu Jin

    Keyu Jin assesses the “phase one” US-China trade deal, questions whether the US can ever accept China’s development model, and highlights a key difference in how the Hong Kong protests are viewed inside and outside China.