A 4-day-old newborn baby Sean Gallup/Getty Images

Faut-il s'inquiéter de la baisse de la natalité aux USA ?

LONDRES – Le taux de fécondité (TF) aux USA a chuté à 1,75 enfants par femme en moyenne, ce qui suscite surprise et préoccupation dans le pays. Le succès de l'économie américaine au cours des années 1990 et au début des années 2000 s'est accompagné d'une hausse de ce taux qui a atteint alors la valeur de 2,03 enfants par femme en moyenne sur cette période, alors qu'elle n'était que de 1,85 en moyenne au cours des années 1980. Pourtant la nette reprise économique des cinq dernières années s'est accompagnée d'une baisse de la natalité. Cela laisse présager à long terme un manque de main d'œuvre par rapport au nombre de retraités et des pressions financières sur les fonds de retraite et les services de santé.

La réalité ne conforte par l'hypothèse selon laquelle une hausse de la croissance et de la confiance entraînent une hausse du TF, tandis que sa baisse traduirait le pessimisme quant à l'avenir. Quoi qu'il en soit, le TF actuel aux USA ne pose pas de graves problèmes et comporte même certains avantages.

La plupart des pays développés ont connu une chute de leur TF au cours des années 1960 et 1970, qui est passé en dessous du seuil de renouvellement de la population (seuil en dessous duquel une population donnée diminue) qui est de 2,05 enfants par femme. Le TF était de 1,77 aux USA à la fin des années 1970, de 1,8 en Scandinavie et de 1,65 en Europe de l'Ouest. Ces taux nettement inférieurs au seuil de renouvellement de la population pourraient s'inscrire dans la durée, avec quelques pics ici et là, liés à des facteurs spécifiques.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/55Hftuk/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.