Tous les enfants de la Reine

NEW YORK – La monarchie – constitutionnelle, bien évidemment, et non despotique – a-t-elle encore des qualités rédemptrices ? Les arguments contre le maintien des rois et des reines sont principalement d’ordre rationnel. Il est déraisonnable en ces temps démocratiques d’avoir encore des égards particuliers envers certaines personnes qui soient uniquement fondés sur leur naissance. Sommes-nous réellement supposés admirer et aimer les monarchies modernes, comme la Maison britannique des Windsor, et plus encore aujourd’hui, simplement parce qu’une nouvelle princesse aura été arrachée à la classe moyenne ? 

La monarchie a un effet infantilisant. Il suffit d’observer comment des adultes, par ailleurs raisonnables, en sont réduits à des flagorneries grimaçantes lorsqu’ils se voient accorder le privilège de toucher une main royale tendue. Lors de grandes démonstrations monarchiques, comme le mariage royal à Londres, des millions de personnes se bercent de rêves enfantins de mariage de « conte de fée. » Le mystère qui enveloppe une richesse immense, une naissance noble et une grande exclusivité, est même d’autant plus appuyé par les médias de masse globaux qui font la promotion de ces rituels.

On peut malgré tout arguer du fait que le faste tout en dignité de la Reine Elisabeth II est préférable à la grandiloquence sordide d’un Silvio Berlusconi, d’une Madonna ou d’un Cristiano Ronaldo. En fait, la monarchie, britannique en particulier, s’est toujours réinventée en adoptant certains des traits les plus vulgaires de la célébrité moderne du showbiz ou du sport. Et les mondes de la royauté et des gloires populaires se chevauchent souvent.  

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/aNdaPGs/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.