arezki7_GIUSEPPeCACACEAFPGettyImages_algeriansoccerteamcelebration Giuseppe Cacace/AFP/Getty Images

L'Algérie victorieuse, du foot à l'économie ?

WASHINGTON – La récente victoire footballistique de l'Algérie à la Coupe d'Afrique des nations ne se résume pas au triomphe de l'équipe algérienne à l'issue d'une compétition âprement disputée. Intervenant après presque 5 mois d'une révolte populaire qui a conduit à la démission du président Abdelaziz Bouteflika, elle éclaire les réformes économiques dont le pays a tant besoin.

La révolution qui a éclaté cette année dans le plus grand pays d'Afrique (par son étendue) jouit d'un large soutien. En Algérie comme dans beaucoup d'autres mouvements de révolte dans la région, frustrés par l'absence de perspectives économiques, ce sont les jeunes qui sont le moteur de la révolte. Le taux de croissance du pays est actuellement inférieur à 2% par an. Or il faudrait qu'il soit trois fois plus élevé pour offrir le nombre d'emplois voulu à une population en âge de travailler qui augmente rapidement.

La clé pour répondre à la frustration des manifestants consiste à achever le passage d'une économie administrée à une économie de marché. Mais cette perspective suscite énormément d'inquiétude, car beaucoup d'Algériens considèrent que c'est la libéralisation des marchés qui est à l'origine de la montée d'un capitalisme fourvoyé, dans lequel les manettes de l'économie sont entre les mains d'une poignée d'oligarques.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/hEezgMKfr