Aids candle lit memorial Manila NurPhoto/Getty Images

Un plan mondial pour vaincre le SIDA

STOCKHOLM, GENÈVE – Cette semaine, nous célébrons les vastes progrès effectués dans la lutte contre le VIH et le SIDA. Dans beaucoup de pays dont les réseaux de santé sont bien établis, le VIH ne constitue plus un arrêt de mort, mais une affection chronique. L’Afrique a d’ailleurs franchi un jalon important : chaque année, il y a désormais plus d’Africains recevant un traitement contre le VIH que ceux contractant le virus.

Or, même s’il y a matière à célébrer, nous avons aussi à pleurer la mort de 1,1 million de personnes tuées par le virus cette année. Le VIH continue d’infecter 6 000 personnes par jour et le SIDA demeure l’une des principales causes de mortalité chez les enfants, les adolescents et les femmes en Afrique.

Le mouvement de lutte au SIDA nous a tous inspirés pour aider les personnes encore laissées pour compte et pour s’engager à éradiquer le SIDA. Heureusement, nous détenons déjà le savoir-faire, les ressources, et essentiellement, la dynamique politique pour y arriver ; et, cette année, à la dernière assemblée générale pour mettre fin au SIDA, les États membres des Nations Unies ont adhéré à d’ambitieux engagements qui nous mettront sur la voie rapide d’atteinte de notre but.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/UInFwdB/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.