L'Après Arafat

Yasser Arafat semble avoir, une fois de plus, repoussé les attaques contre son gouvernement. Pourtant, cette dernière victoire ne répond pas à la question de savoir ce qu'il adviendra le jour où il quittera enfin la scène politique.

Quand il tomba gravement malade en 2003, les Palestiniens furent pris de panique. Ahmed Dudin, l'ancien leader du Fatah à Hébron, résumait ainsi leur dilemme : " l'Autorité palestinienne a toujours été l'œuvre d'un seul homme. Arafat n'a jamais vraiment accepté de partager le pouvoir. Voilà le problème. " Non seulement Arafat n'a aucun successeur désigné, mais il a, en plus, paralysé la création d'institutions qui auraient pu permettre une transition en douceur, la formation de nouveaux dirigeants, la médiation des différends entre les candidats en lice et leurs factions ou le contrôle du pouvoir d'un dictateur potentiel.

Cependant, un jour, Arafat quittera ce monde. Il a 74 ans et on ne peut pas vraiment dire qu'il soit en bonne santé. Sa capacité à symboliser la cause palestinienne dans le monde entier s'est peu à peu épuisée ces dernières années, mais quiconque lui succèderait ne serait encore qu'un obscure inconnu.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/4dunOdu/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.