0

Les musulmans d'Afrique et l'islam

Le Nigéria a été le théâtre de violences religieuses déclenchées par la publication de caricatures du prophète Mahomet dans un journal danois, ceci il y a déjà plusieurs mois. Les troubles ont commencé à Maiduguri, dans le nord du pays, lors d'une manifestation de musulmans contre ces caricatures, 50 chrétiens auraient été tués d'après l'association des chrétiens du Nigéria. Les représailles n'ont pas tardé : au moins 50 musulmans ont été tués au cours de trois jours de violence à Onitsha et à Enugu, des villes du sud-est du pays, majoritairement chrétiennes.

Les manifestations qui ont eu lieu au Nigéria (les plus violentes qui ont eu lieu en Afrique contre ces dessins) posent la question du rôle et de la place des musulmans africains (ou plus précisément d'Afrique sub-saharienne) dans le "monde musulman". Quand on parle du "monde musulman", fait-on référence uniquement aux musulmans du Moyen-Orient et d'Asie, ou bien y inclut-on aussi les musulmans d'Afrique sub-saharienne ? Plusieurs de leurs caractéristiques les distinguent des autres musulmans, en particulier de ceux du monde arabe. Ils sont moins autoritaires et il leur est plus difficile de faire reconnaître leurs droits et de se faire admettre dans leurs pays respectifs.

Une partie du problème tient au dilemme perpétuel auquel ils sont confrontés quant à leur identité. On parle de l'Afrique comme d'un continent qui a un triple héritage et de ce fait, les musulmans d'Afrique ont une personnalité clivée. Un Africain de confession musulmane doit se positionner par rapport à sa religion, à sa tribu - les Haoussa par exemple - et à son pays - le Nigéria à titre d'exemple. Même si l'islam est fortement implanté en Afrique, il incorpore fréquemment des rituels purement africains lors des mariages et des funérailles. Ainsi, à l'ouest du Kenya, les Luhya qui sont musulmans sacrifient des animaux lors des funérailles, alors que l'islam ne le prescrit pas.

Dans beaucoup de pays d'Afrique sub-saharienne les musulmans sont minoritaires. Ils ne constituent pas une écrasante majorité, comme au Nigéria où dans le nord, certains Etats à majorité musulmane appliquent la sharia, faisant d'eux jusqu'à un certain point des Etats musulmans. La République fédérale du Nigéria est néanmoins un pays laïque, comme presque tous les pays d'Afrique sub-saharienne.