Africa education Tony Karumba/Getty Images

Investir dans le potentiel des enseignants en Afrique

JOHANNESBOURG – L’amélioration de l’éducation est une entreprise lente, ardue et de longue haleine partout dans le monde, et nulle part davantage qu’en Afrique, où les contraintes économiques rigoureuses empêchent souvent d’investir à long terme en capital humain. Ceux qui œuvrent dans le secteur de l’enseignement sur le continent doivent rechercher des solutions qui sont plus rapides, moins coûteuses à déployer et qui peuvent être répliquées à plus grande échelle.

Or, trop souvent, les mesures prises à la hâte s’avèrent de courte vue et ne parviennent pas à obtenir l’aval des instances locales qui détiennent les clés du progrès économique et social. Il n’est pas rare non plus que l’on n’écoute pas du tout les voix issues de la communauté qui reflètent une expérience vécue de résolution des problèmes dans leur collectivité.

Lorsque les dirigeants des pays du G20 se réuniront à Hambourg cette semaine, le nouveau partenariat G20-Afrique occupera l’avant-scène du sommet. Mais ceux qui ont à cœur d’aider l’Afrique devraient porter toute leur attention sur les rouages de l’aide et du développement — ce qui se traduit ultimement par des investissements dans les capacités locales de gestion.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/suaxIoZ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.