Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

ashong1_PortraGettyImages_emptybusinessmeetingchairs Portra/Getty Images

Ouvrir les conseils d’administration aux femmes africaines

ÉBÈNE, MAURICE – En 2050, un quart de la population mondiale sera africaine, ce qui signifie qu’un humain sur huit sera une femme africaine. Mais sur le continent, sans parler de la réalité internationale, les femmes africaines sont loin d’avoir le poids économique que leur nombre pourrait suggérer. Cette déconnexion n’est pas sans conséquences sur les perspectives de l’Afrique. En réalité, seule une augmentation notable du rôle des femmes sur les lieux de travail, y compris dans les postes de direction, permettra à l’Afrique de réaliser pleinement son potentiel.

Ce que peuvent apporter les femmes à l’avenir de l’Afrique devrait apparaître comme une évidence. Dans le monde entier, les dépenses de consommation – qui augmentent trois fois plus vite sur les marchés émergents que dans les économies développées – sont, pour une grande part, décidées par des femmes. Les entreprises devraient trouver là une incitation puissante à la participation des femmes aux prises de décision.

Pourtant, même si le nombre de femmes siégeant dans les conseils d’administration des entreprises globales est en hausse, les progrès sont lents, et les femmes africaines sont pour la plupart laissées sur la touche – à quelques notables exceptions près, comme Ngozi Okonjo-Iweala, ancienne ministre nigériane des Finances et ancienne directrice générale de la Banque mondiale, nommée au conseil d’administration de Twitter l’année dernière, sans aucun doute en raison du succès croissant de ce réseau social en Afrique. Mais Okonjo-Iweala est une exception, et bien peu de femmes africaines occupent des positions aussi importantes dans des entreprises de taille mondiale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/0YK6CKzfr;
  1. solana114_FADEL SENNAAFP via Getty Images_libyaprotestflag Fadel Senna/AFP via Getty Images

    Relieving Libya’s Agony

    Javier Solana

    The credibility of all external actors in the Libyan conflict is now at stake. The main domestic players will lower their maximalist pretensions only when their foreign supporters do the same, ending hypocrisy once and for all and making a sincere effort to find room for consensus.

    3

Edit Newsletter Preferences