La ruée vers le pétrole africain

Les réserves pétrolières doivent être menacées pour que les leaders mondiaux s'intéressent à l'Afrique. Habituellement négligé par des hommes d'Etat globe-trotters, le continent a récemment reçu la visite du président américain George W. Bush, du président chinois Hu Jintao, du président brésilien Lula Da Silva, du chancelier allemand Gerhard Schröder et de nombreux autres dirigeants mondiaux. Leurs commentaires publics étaient généralement consacrés au développement, à la cessation des nombreuses guerres qui déchirent l'Afrique et à la lutte contre le VIH/SIDA, mais tous avaient en tête la question du pétrole.

La ruée vers le pétrole a déjà commencé sur le continent, la sécurité nationale de tous les pays développés dépendant en effet d'une réserve pétrolière constante et l'Afrique Noire détenant à elle seule 8 % des réserves connues du monde. En 2002, la production s'élevait à 2,1 millions de barils par jour au Nigeria, à 900 000 en Angola, à 283 000 au Congo Brazzaville, à 265 000 en Guinée Equatoriale, à 247 000 au Gabon, à 227 000 au Soudan, à 75 000 au Cameroun, à 28 000 en Afrique du Sud, à 25 000 dans la République démocratique du Congo et à 11 000 en Côte d'Ivoire.

Les Etats-Unis importent à eux seuls 1,5 million de barils par jour depuis l'Afrique occidentale et la même quantité depuis l'Arabie Saoudite. Selon le département américain de l'Energie, au cours de cette décennie, les importations américaines de pétrole d'Afrique atteindront 770 millions de barils par an, et ce pour trois raisons : l'exploitation s'intensifie sur l'ensemble du Golfe de Guinée, les Etats-Unis négocient la paix dans des pays producteurs de pétrole ravagés par la guerre, comme le Soudan et l'Angola, et ils établissent des bases stratégiques pour préserver la production. En conséquence de quoi, les producteurs de pétrole de l'Afrique occidentale gagneront 200 milliards de dollars au cours de la décennie suivante, selon estimations, soit plus de 10 fois la somme allouée chaque année par les pays occidentaux à " l'industrie de l'aide " dans la région.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/EqKL0Po/fr;
  1. An employee works at a chemical fiber weaving company VCG/Getty Images

    China in the Lead?

    For four decades, China has achieved unprecedented economic growth under a centralized, authoritarian political system, far outpacing growth in the Western liberal democracies. So, is Chinese President Xi Jinping right to double down on authoritarianism, and is the “China model” truly a viable rival to Western-style democratic capitalism?

  2. The assembly line at Ford Bill Pugliano/Getty Images

    Whither the Multilateral Trading System?

    The global economy today is dominated by three major players – China, the EU, and the US – with roughly equal trading volumes and limited incentive to fight for the rules-based global trading system. With cooperation unlikely, the world should prepare itself for the erosion of the World Trade Organization.

  3. Donald Trump Saul Loeb/Getty Images

    The Globalization of Our Discontent

    Globalization, which was supposed to benefit developed and developing countries alike, is now reviled almost everywhere, as the political backlash in Europe and the US has shown. The challenge is to minimize the risk that the backlash will intensify, and that starts by understanding – and avoiding – past mistakes.

  4. A general view of the Corn Market in the City of Manchester Christopher Furlong/Getty Images

    A Better British Story

    Despite all of the doom and gloom over the United Kingdom's impending withdrawal from the European Union, key manufacturing indicators are at their highest levels in four years, and the mood for investment may be improving. While parts of the UK are certainly weakening economically, others may finally be overcoming longstanding challenges.

  5. UK supermarket Waring Abbott/Getty Images

    The UK’s Multilateral Trade Future

    With Brexit looming, the UK has no choice but to redesign its future trading relationships. As a major producer of sophisticated components, its long-term trade strategy should focus on gaining deep and unfettered access to integrated cross-border supply chains – and that means adopting a multilateral approach.

  6. The Year Ahead 2018

    The world’s leading thinkers and policymakers examine what’s come apart in the past year, and anticipate what will define the year ahead.

    Order now