La Dernière Famine de l’Afrique

WASHINGTON, DC - L'année dernière, la communauté internationale avait officiellement reconnu que la Corne de l'Afrique vivait l'une des pires tragédies humanitaires de ces derniers temps, et s’était engagée pour lutter contre la famine généralisée qui y sévissait. A l’heure actuelle, la faiblesse des précipitations, des pénuries de cultures, et la situation de conflit continuelle pourraient faire replonger des millions de personnes vers des niveaux de faim et de malnutrition mettant en danger leur survie.

L'aide d'urgence est cruciale en cette période fragile, mais elle ne suffit pas. La région n’échappera définitivement au fléau de la famine qu’à la condition d’apporter des solutions aux insuffisances fondamentales de son secteur agricole.

L'Afrique dispose de 60% de la quantité mondiale de terres arables inutilisées et de millions d'agriculteurs dévoués. Ils ont simplement besoin d’outils, d’infrastructures et de compétence pour déverrouiller l’énorme potentiel agricole du continent. Il n'y a aucune raison - et aucune excuse - pour laisser des conditions météorologiques imprévisibles décider de la survie de millions d’êtres humains. Au contraire, les pays doivent prendre le contrôle, par une amélioration drastique de l'efficacité et la productivité.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/my3Aj1J/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.