africa agriculture industry Brent Stirton/Getty Image

L'avenir radieux des investisseurs en Afrique

ABIDJAN – Si vous êtes un investisseur intéressé par l'Afrique, voilà passer la semaine : Johannesburg. Quand les trois jours du Forum africain de l'investissement vont s'ouvrir le 7 novembre, un total de 61 accords d'une valeur estimée à plus de 40 milliards de dollars seront présentés dans le cadre de « sessions de conférences », tandis que 28 milliards de dollars seront présentés à des investisseurs sur le marché de la « Galerie d'exposition. » 

Les accords sont organisés sur un total de 230 projets totalisant plus de 208 milliards de dollars, couvrant des secteurs tels que l'énergie, les infrastructures, les transports et services publics, l'industrie, l'agriculture, l'information et la communication, les télécommunications, l'eau et les services d'assainissement, les services financiers, la santé, l'éducation, l'hôtellerie et le tourisme, le logement et l'aviation.

Les risques, ou du moins l'impression de risques, a longtemps été un obstacle majeur pour attirer les investissements étrangers directs en Afrique. Mais la Banque africaine de développement(BAD) s'attaque de front à ce problème en supprimant les obstacles qui découlent des flux de financement d'investissement dans le continent. Le Forum africain de l'investissement, fondé sur les transactions, est l'étape la plus importante de ce processus.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/y0qOpyt/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.