Workers at Kinross Clothing manufacturers in Maitland RODGER BOSCH/AFP/Getty Images

Une feuille de route pour l'industrialisation africaine

ABIDJAN – L'Afrique est à la croisée des chemins. Six sur dix des économies à plus forte croissance dans le monde se situent actuellement dans la région et le PIB du continent est censé croître à un taux de 4,1 % cette année, contre 3,6 % en 2017.

Pourtant la croissance économique de l'Afrique ne s'accompagne pas d'un niveau proportionné de création d'emplois, ce qui a en particulier des implications négatives pour les femmes et les jeunes. En fait, la croissance sans création d'emplois actuelle a pu même renverser les bénéfices réalisés par l'éradication de la pauvreté ces dernières années.

Le problème est que la croissance de l'Afrique, bien qu'impressionnante, a été instable, parce qu'elle a reposé principalement sur les cours élevés des matières premières, plutôt que sur l'industrie. Il ne faut pas sous-estimer les effets économiques de ce déséquilibre. Entre autres choses, cela explique pourquoi une région qui produit environ 75 % du cacao du monde représente seulement 5 % de près de 100 milliards de dollars du marché annuel du chocolat.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/vsxHJLF/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.