coleman1_Adam GaultGetty Images_africamap Adam Gault/Getty Images

L'Afrique : dernière friche de la croissance mondiale

NEW HAVEN – L'Afrique compte aujourd'hui près de 17 % de la population mondiale, mais seulement autour de 3 % du PIB mondial. Non seulement les chiffres confirment un échec dans l'exploitation du potentiel de développement du continent, mais encore ils soulignent les énormes opportunités et les risques qui nous attendent. Tant que l'Afrique restera à la traîne sur le plan économique, elle sera une source d'instabilité mondiale et d'extrémisme. Mais si elle prend son envol, elle pourrait bien être l'une des principales sources de croissance pour le monde.

La souffrance, l'Afrique connaît cela très bien. Le continent a été ravagé par les négriers, pillé par les colonisateurs, exploité par les puissances mondiales durant la Seconde guerre mondiale et ravagé par les conflits post-coloniaux qui ont laissé une histoire d'instabilité constante, de violences horribles ainsi qu'une pauvreté généralisée.

Il suffit de penser aux atrocités commises par Léopold II, roi des Belges, dans l'État indépendant du Congo (connu de nos jours sous le nom de République démocratique du Congo, RDC), à la fin des années 1890, durant le pillage de l'ivoire et du caoutchouc dans ce pays. Comme le raconte Adam Hochschild dans son ouvrage Les Fantômes du roi Léopold, le jeune Edmund Morel, qui a vu le roi Léopold s'enrichir par ces pillages, décrit le travail forcé « organisé par les associés les plus proches du roi » comme étant « terrible et permanent. »

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/NM6f4BGfr