akileswaran1_SiaKAMBOUAFPGettyImages_childrenassemblingrobot Sia Kambou/AFP/Getty Images

L'Afrique et la révolution numérique

LONDRES – La quatrième révolution industrielle transforme le monde du travail. Si les pays occidentaux se demandent comment y répondre, cette révolution constitue un défi bien plus considérable pour les pays africains. Face aux problèmes soulevés et aux opportunités de l'ère numérique, les responsables politiques du continent doivent s'adapter et se lancer dans des expérimentations.

La plupart des pays développés et ceux qui ont transformé leur économie au cours de la deuxième partie du 20° siècle s'appuyaient sur l'exportation de produits manufacturés pour accroître leur productivité et doper la création d'emplois. Mais les robots, l'Internet des objets et l'impression 3 D pourraient bientôt bouleverser la production, au point que les pays africains qui voudraient suivre le même chemin n'en tireraient pas tous les bénéfices qu'ils pourraient en attendre, notamment en terme de création d'emplois.

Comme nous l'écrivons dans un récent rapport, les nouvelles technologies offriront à l'Afrique de nouveaux moyens pour répondre aux défis sociaux qu'ils rencontrent et encourager la croissance économique. Ainsi, l'utilisation des capteurs, des big data et de l'apprentissage machine (machine learning) pourrait accroître considérablement la productivité agricole du continent. Des plateformes d'apprentissage personnalisé utilisant l'intelligence artificielle pourraient transformer l'éducation de base dans beaucoup de pays africains où ses résultats sont peu satisfaisants, et ce malgré l'accroissement de la fréquentation scolaire. Par ailleurs, la technologie blockchain pourrait faciliter les transactions qui nécessitent un niveau élevé de sécurité, par exemple les ventes de terrain.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/ZHFtWaOfr