arezki11_JOHN WESSELSAFP via Getty Images_guineacoup John Wessels/AFP via Getty Images

Le retour des coups d'État en Afrique

ABIDJAN – À la fin des années 1980, la libéralisation politique se répandait par toute l’Afrique et semblait indiquer que le moment était venu pour le continent d’emprunter l’inexorable chemin de l’histoire vers la démocratie. Certains commentateurs affirmèrent alors que renforçant la légitimité des gouvernements africains, la réforme politique contribuerait à décourager les coups d’État militaires.

Mais depuis le début de l’année 2021, la série de prises du pouvoir par les militaires en Afrique occidentale et centrale – au Tchad, au Mali, au Burkina Faso, ainsi que la récente tentative en Guinée-Bissau – semble marquer un retour en arrière. Les organisations internationales et régionales défendent généralement la démocratisation et condamnent les coups d’État. Mais les récents événements devraient inciter à la réflexion sur une démocratisation qui prétend incarner la seule solution pour des États fragiles.

Cette recrudescence des coups d’État souligne la fragilité de la démocratisation dans des pays qui n’en sont qu’aux premières étapes du développement économique et qui, c’est peut-être le point le plus saillant, sont confrontés à d’immenses problèmes de sécurité.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/Bm9nmmWfr