boskin78_Drew AngererGetty Images_biden Drew AngererGetty Images

Eté meurtrier pour Joe Biden

STANFORD – Le plus souvent, les traces que laisse un homme d'Etat tiennent davantage à la manière dont il a fait face à l'imprévu qu'à la réalisation de ses promesses de campagne hyperboliques ou à l'avenir qu'il a fait miroiter. Biden se confronte à cette réalité qui s'immisce brutalement dans ses plans dès son premier été à la présidence.

Le 11 septembre et le COVID-19 sont des exemples-types, mais d'autres problèmes sont plus faciles à anticiper, tels une inflation persistante ou des guerres de longue durée. Or cet été Biden fait preuve d'une absence totale d'anticipation. Comme on pouvait s'y attendre, son programme économique radical divise les élus démocrates au Congrès et pourrait entraîner des électeurs centristes ou indépendants à regretter leur choix. A juste titre, les démocrates craignent maintenant de voir les républicains reconquérir la majorité des sièges lors des élections de mi-mandat à la Chambre des représentants, en novembre 2022.

Biden a encore tout le temps de redresser la barre. Mais sa lune de miel s'est terminée en raison de sa décision désastreuse de retirer les dernières forces américaines d'Afghanistan, sans plan pour évacuer en toute sécurité les Américains, leurs alliés et les milliers d'Afghans qui ont risqué leur vie en travaillant pour eux.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/AJ0eEWwfr