9

Les inégalités à l'ère du numérique

LONDRES – Le pape François Ier a mis en garde en novembre contre les «  les idéologies prônant l'autonomie absolue du marché », qui sont censées mener à la croissance rapide des inégalités. A-t-il raison ?

En un sens, le pape François Ier s'est manifestement trompé : dans de nombreux cas, l'inégalité entre les pays diminue. Le ménage chinois moyen par exemple, est en train de rattraper le ménage américain moyen (même s'il reste encore un long chemin à parcourir).

Mais ces exemples ne nient pas l'importance de l'accroissement des inégalités internes des pays. La Chine et les Etats-Unis sont des sociétés considérablement inégalitaires et le deviennent de plus en plus.

Aux États-Unis les statistiques sont frappantes aux deux extrêmes de la distribution des revenus. Le quart inférieur des ménages américains n'a bénéficié de presque aucune augmentation réelle (indexée sur l'inflation) des revenus depuis les 25 dernières années. Ces personnes ne partagent plus les fruits de la croissance de leur pays. La tranche supérieure de 1% des Américains, cependant, a vu ses revenus réels presque tripler au cours de cette période, sa part du revenu national a atteint 20%, un chiffre sans précédent depuis les années 1920.