0

Abba Eban : La Voix d'Israel

Pendant près de deux générations, Abba Eban a représenté la voix d'Israël en agissant en tant que son messager auprès des conservateurs et des puissants des nations et du peuple juif du monde entier. Depuis sa première apparition aux côtés du Dr Chaim Weizmann à la fin des années 1940 pendant la lutte pour l'indépendance et la souveraineté juives, seul un nombre extrêmement restreint de personnes a exprimé aussi clairement l'affaire sioniste puis juive avec autant d'éloquence et de conviction.

Avec sa prose churchilienne et ses cadences shakespeariennes, ses locutions mélodieuses et sa voix grandiloquente ont transmis pendant des décennies le message d'espoir d'un peuple qui aurait pu perdre tout espoir et toute confiance dans l'humanité après les horreurs de la deuxième Guerre mondiale. En tant qu'ambassadeur auprès des Etats-Unis et de l'ONU, puis comme Ministre des affaires étrangères, il représenta une Israël à laquelle l'imagination libérale du monde entier pouvait s'identifier.

Les nations plus importantes et plus puissantes enviaient un porte-parole si puissant et ses discours devinrent des exemples classiques pour les hommes d'état et les diplomates de pays lointains. Ses livres, qu'il trouvait le temps d'écrire malgré les exigences mouvementées de la diplomatie, composaient la combinaison unique d'une colossale érudition et d'une compréhensibilité de la clarté du cristal. Sa formation universitaire et ses dons pour la rhétorique se complétaient l'un l'autre pour former un tout unique. Rarement un petit pays a été représenté par un homme d'état d'une telle envergure : seuls Thomas Masaryk et Jan Smuts peuvent soutenir la comparaison.

C'était un vrai patriote, dans le sens ancien du terme : fier de son peuple sans être toutefois ethnocentrique, homme du monde mais profondément enraciné dans l'héritage culturel juif, centré sur la situation désespérée et les tribulations du peuple juif mais sans jamais perdre l'horizon universel de l'humanité. En un mot, c'était un Juif moderne dans le meilleur sens du terme.