Un nouveau monde?

BERLIN: Comme de vieux chevaux redevenant fringants au son du clairon, les stratèges de la Guerre Froide, sentent leur taux d’adrénaline augmenter tandis que la défense antimissiles revient à la une des journaux. Certes, la défense contre les missiles proposée par Bill Clinton (à contrecoeur) et George W. Bush (avec enthousiasme) –et soutenue massivement par le Congrès américain- ne ressemble pas au rêve de Guerre des Etoiles fait par Ronald Reagan il y a vingt ans: le NMD ( Nuclear Missile Defense), système américain de défense antimissiles nucléaires, n’est censé attraper qu’un nombre modeste d’ogives et ne fournit donc pas une protection totale contre les missiles ennemis. Cependant la question ravive les vieux débats à propos de dissuasion, de destruction mutuelle assurée et de contrôle des armes nucléaires, et ranime la rivalité entre les puissances nucléaires à l’heure où les armes nucléaires ont perdu une grande partie de leur raison d’être.

Bizarrement, alors même qu’il n’est pas certain que le NMD aboutisse, le débat bat son plein. Et même si le système fonctionne, il faudra bien entre 10 et 15 ans, peut-être plus, avant qu’il soit opérationnel. Aussi les propos s’échauffent à propos de quelque chose qui, s’il existe un jour, n’aura peut-être que peu d’impact. Des gouvernements normalement prudents prennent actuellement leurs marques comme si l’avenir les attendait au coin du bois.

Comment expliquer ce comportement étrange ? Certainement pas par une foi aveugle dans la technologie. Après tout, l’histoire de la défense antimissiles regorge d’exemples de déceptions technologiques pour ses partisans, qu’ils fassent partie du gouvernement ou pas. Aucune personne saine d’esprit ne peut présumer que ce qu’on n’a jamais réussi auparavant, c’est-à-dire détruire un petit nombre d’ogives en vol, va se réaliser en une nuit. Des trois tests qui ont été menés jusqu’ici, l’un a raté partiellement, les deux autres totalement, c’est la raison pour laquelle le Président Clinton a préféré léguer le problème à son successeur. Si le Président Bush, comme il l’a mentionné, œuvre maintenant en faveur d’une nouvelle formule, il faudra même encore plus de temps pour développer l’architecture et concevoir un programme d’essai. Et on ne peut pas être sûr non plus que cela marchera.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/Fqzw8yb/fr;
  1. China corruption Isaac Lawrence/Getty Images

    The Next Battle in China’s War on Corruption

    • Chinese President Xi Jinping knows well the threat that corruption poses to the authority of the Communist Party of China and the state it controls. 
    • But moving beyond Xi's anti-corruption purge to build robust and lasting anti-graft institutions will not be easy, owing to enduring opportunities for bureaucratic capture.
  2. Italy unemployed demonstration SalvatoreEsposito/Barcroftimages / Barcroft Media via Getty Images

    Putting Europe’s Long-Term Unemployed Back to Work

    Across the European Union, millions of people who are willing and able to work have been unemployed for a year or longer, at great cost to social cohesion and political stability. If the EU is serious about stopping the rise of populism, it will need to do more to ensure that labor markets are working for everyone.

  3. Latin America market Federico Parra/Getty Images

    A Belt and Road for the Americas?

    In a time of global uncertainty, a vision of “made in the Americas” prosperity provides a unifying agenda for the continent. If implemented, the US could reassert its historical leadership among a group of countries that share its fundamental values, as well as an interest in inclusive economic growth and rising living standards.

  4. Startup office Mladlen Antonov/Getty Images

    How Best to Promote Research and Development

    Clearly, there is something appealing about a start-up-based innovation strategy: it feels democratic, accessible, and so California. But it is definitely not the only way to boost research and development, or even the main way, and it is certainly not the way most major innovations in the US came about during the twentieth century.

  5. Trump Trade speech Bill Pugliano/Getty Images .

    Preparing for the Trump Trade Wars

    In the first 11 months of his presidency, Donald Trump has failed to back up his words – or tweets – with action on a variety of fronts. But the rest of the world's governments, and particularly those in Asia and Europe, would be mistaken to assume that he won't follow through on his promised "America First" trade agenda.