0

Que d’ennuis pour le monde

Et vous pensiez que 2009 fut une année difficile !

Elle a commencé par le nivellement de Gaza. Le taux de chômage grimpe en flèche dans plusieurs pays, même si les premiers signes de la reprise sont perceptibles ici et là. En attendant, les banquiers sont retournés à leurs affaires comme si de rien n’était. La cupidité ne faisait qu’une pause momentanée.

Le Pakistan est durement frappé par d’effroyables attentats terroristes et en Afghanistan, de nombreux soldats de l’Otan sont tuées ou gravement blessées. Le « processus de paix » du Moyen-Orient devient de plus en plus clairement le principal oxymore des relations internationales.

Les préparatifs de la conférence sur le changement climatique à Copenhague sont dominés par les récriminations et accusations. Même le président Barack Obama, dont on attend des miracles, se révèle n’être qu’un simple mortel, certes très doué. Il acceptera son prix Nobel en espérant pouvoir faire mieux l’année prochaine. Ce ne sera pas le travail qui lui manquera.