Xi en Russie

MOSCOU – Le parasitage entourant le prochain voyage de Xi Jimping en Russie – sa première visite à l’étranger depuis sa nomination à la présidence de la Chine – me rappelle un slogan de mon enfance dans les années cinquante : « Russie-Chine, amitié pour toujours. » L’ironie est que, déjà à l’époque de l’apogée de ce slogan, les relations sino-russes se sont rapidement détériorées, aboutissant même à des spasmes de conflit le long du fleuve Amour en Sibérie à peine dix plus tard. Ce slogan est-il encore valable aujourd’hui ?

A la suite de l’ouverture économique de la Chine et de l’émergence de la Russie dans le sillage de l’Union Soviétique, les relations bilatérales sont entrées dans une nouvelle phase. La bonne volonté prévaut aujourd’hui, mais subsistent encore certaines vieilles méfiances – et de nouvelles ont émergé.  

La visite de Xi ne devrait pas aboutir à des percées majeures. On peut s’attendre à des accords pour l’exportation des hydrocarbures russes en Chine, mais pas grand chose de plus. La visite mettra néanmoins en lumière différentes caractéristiques de cette relation bilatérale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/WFAe2va/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.