Le temps de la clarté

JOHANNESBURG – Dans l’esprit de beaucoup, le terrorisme et le réchauffement climatique représentent les plus grandes menaces pour la planète. Aux États-Unis, l’administration Bush veut augmenter les financements consacrés à la sécurité des frontières et aux lois sur l’immigration de près de 20 %. Plus de 150 millions de dollars sont versés aux systèmes de transit de New York, du New Jersey et du Connecticut pour les aider à éviter et à réagir aux attaques terroristes.

Mais le terrorisme international tue au total environ 400 personnes chaque année. Combien serions-nous prêts à payer pour réduire ce chiffre de, disons, 25 % ? Un milliard de dollars, une centaine de milliards ?

À Hawaï, des décideurs se sont réunis pour évoquer un traité sur le réchauffement climatique destiné à remplacer le protocole de Kyoto. Les groupes de pression écologistes veulent que le prochain traité aille bien plus loin que Kyoto, qui coûte déjà au monde 180 milliards de dollars par an. Il se trouve que les tentatives de ralentissement du réchauffement climatique au moyen du protocole de Kyoto ou d’un traité similaire ne feront qu’une différence minuscule, retardant l’augmentation des températures de seulement sept jours d’ici 2100.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/vGk4hAI/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.