0

Un conte de deux dictatures

Le Myanmar et le Pakistan sont deux pays asiatiques dont les dirigeants militaires connaissent des problèmes. Mais ils partent dans des directions opposées, car si le Pakistan comprend pourquoi l’Asie émerge, ce n’est pas le cas du Myanmar.

L’Asie est en plein essor parce que les pays asiatiques ouvrent de plus en plus leurs portes à la modernité. Commencée au Japon, cette vague de modernisation a balayé les quatre “tigres asiatiques”(la Corée du Sud, Taiwan, Hong Kong et Singapour), certains pays de l’ANASE (la Malaisie, l’Indonésie, la Thaïlande et le Vietnam), puis la Chine et l’Inde. Aujourd’hui, elle se dirige vers le Pakistan et l’ouest asiatique.

J’étais au Pakistan lors de l’une de ses semaines les plus excitantes. L’ancien Premier ministre exilé Nawaz Sharif a tenté d’y retourner, mais a rapidement été renvoyé en exil. Le monde s’attendait à une éruption politique. À la place, le pays a tranquillement continué son chemin.

Le Pakistan n’est pas entré en éruption parce que son élite est tournée vers la modernisation. Mené par le Premier ministre Shaukat Aziz, qui travaillait autrefois pour Citibank, le pays a mené à bien des réformes structurelles impressionnantes, égalant les meilleures pratiques des économies des marchés émergents. Cela explique des taux de croissances économique élevés.