Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

Le choix de l'Allemagne

FRANCFORT – La crise de l'euro a d’ores et déjà transformé une Union européenne initialement destinée à constituer une association volontaire d'États égaux en un périmètre de relations créancier-débiteur dont il est désormais difficile de s’extraire. Les pays créditeurs risqueraient des pertes financières considérables si jamais l’un des États membre venait à quitter l’union monétaire ; et pourtant, les pays débiteurs sont soumis à des politiques qui accentuent leur récession, alourdissent le fardeau de leur dette, et perpétuent leur position de subordonnés. La crise menace ainsi aujourd’hui de détruire l’UE elle-même. Il s’agirait d’une tragédie d’ampleur historique, que seul le leadership allemand peut empêcher.

Les causes de la crise ne peuvent être pleinement comprises si nous n'admettons pas la défaillance fondamentale de l'euro : en créant une banque centrale indépendante, les États membres sont devenus endettés dans une monnaie qu’ils ne contrôlent pas. Initialement, autorités et acteurs du marché considéraient l'ensemble des obligations étatiques comme non risquées, incitant de manière perverse les banques à privilégier les obligations les plus fragiles. Lorsque la crise grecque a fait apparaître le spectre du défaut, les marchés financiers ont réagi par vengeance, reléguant les membres les plus lourdement endettés de la zone euro au statut de pays du Tiers monde surendettés dans une monnaie étrangère. Par la suite, les États membres lourdement endettés ont été traités comme seuls responsables de leur malheur, et le défaut structurel de l'euro n'a pas été corrigé.

Une fois ces problématiques comprises, la solution émerge quasiment d'elle-même. Cette solution peut être résumée en un mot : les euro-bonds.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/rRr67Mifr;
  1. mahroum18_HAIDAR HAMDANIAFP via Getty Images_iraqprotestfire Haidar Hamdani/AFP via Getty Images

    The Arab World Needs a Brexit Debate

    Sami Mahroum

    The Arab world has witnessed at least one big Brexit-like event every decade since 1948 – and these political, economic, and social ruptures never seem to heal. The impact of these self-inflicted disasters is now painfully evident, and ongoing street protests in several countries suggest that a moment of reckoning may have arrived.

    0
  2. lhatheway7_Claudio Santistebanpicture alliance via Getty Images_ECBFedLagardePowell Claudio Santisteban/picture alliance via Getty Images

    Restoring Central Banks’ Credibility

    Larry Hatheway

    The old central-bank playbook of slashing interest rates to spur consumption, investment, and employment has become less effective since the 2008 financial crisis. Yet without effective tools and the public's confidence, central banks will be unable to rise to the occasion when the next recession arrives.

    0
  3. fischer163_action press-PoolGetty Images_natoflagsoldiers Action Press-Pool/Getty Images

    The Day After NATO

    Joschka Fischer

    French President Emmanuel Macron has drawn criticism for describing NATO as brain dead and pursuing a rapprochement with Russian President Vladimir Putin. But now that a wayward America could abandon the continent at any moment, Macron's argument for European defense autonomy is difficult to refute.

    9